Hier soir je regardais une émission sur la nutrition. Laitages, pas de laitages…graisses, glucides… Et j’avais envie ce matin de mettre mon avis personnel suite à mes expériences après plus de 60 ans de repas journaliers, suite également aux soucis de santé de ma patientèle ainsi qu’une petite synthèse de tous les livres que j’ai lu la dessus.

Premièrement tout ce qui est écris dans les livres n’est pas gravé sur le marbre. A savoir qu’un aliment peut très bien convenir à une personne et pas à une autre

Le café par exemple n’est pas forcément mauvais pour la santé, il a mème des propriétés, certaines personnes peuvent en boire à longueur de journée et dorment très bien le soir. D’autres ont de suite des crampes d’estomac.

Pour les laitages c’est la mème chose.Si il est vrai que les trop de laitages est acidifiant pour l’organisme, il ne faut pas se priver d’un bon plateau de fromage de temps à autre.

Tout est une question de juste milieu, il faut bien le comprendre. Pareil pour les quantités d’aliments consommés. Je me suis rendue compte que beaucoup de personnes mangent beaucoup trop!

Apprendre à bien mastiquer et manger “à la japonaise” c’est à dire peu. Votre ration doit tenir dans un bol moyen.

Les sucres et les glucides sont délétère pour cerveau. Il est bon de passer en mode low carb. Beaucoup de maladies peuvent se mettre sous silence en limitant les glucides.

Aucun régime n’est définitif, et il suffit d’un stress pour que l’organisme stagne. la meilleure façon de se nourrir à mon sens est de se rapprocher de celle des anciens.

Le cru ne va pas à tout le monde. Et d’ailleurs l’alimentation crue va pour ainsi dire à très peu de personne. Plus on vieillit et moins nous possédons les enzymes digestives pour digérer les aliments crus.

Fuyez les naturopathes et nutritionnistes qui ont des idées trop sectaires en matière de nutrition. L’alimentation est une affaire très personnelle. J’ai également entendue hier le sujet sur la question de l’éviction des aliments qui ne vous correspondraient pas. Ok vous allez enlever définitivement le yaourt de votre vie parce que vous ne l’avez pas supporté à la fin d’un repas, mais ce yaourt aurait sans doute été bien digéré le matin.

D’autre part il faut penser à la potentialisation d’un aliments, à l’interaction entre eux ainsi que les boissons et médicaments que vous prenez avant de faire une éviction totale.

Il est bon également de faire un test sanguin sur plusieurs aliments afin de connaitre une éventuelle intolérance alimentaire, ça évitera de tourner en rond en cas de SII.

Il y aurait encore tant de choses à dire sur ce sujet. Je vous invite à me contacter par mail : yolandenaturopathe@gmail.com

Rendez vous sur doctolib

consultation à distance payable par paypal .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + vingt =

%d blogueurs aiment cette page :